VanLife

Pour ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux, ( Instagram ) vous avez certainement vu que j’ai fait un road trip cet été, en mini van! Et c’était GENIAL!

Tout à commencé quelques mois plus tôt. Voyez-vous, j’ai comme projet dans quelques années, d’acheter un van, le retaper et partir faire un tour du monde avec, quand j’en ai parlé à mon ami Valon, il a trop kiffé et quelques mois plus tard, il en a trouvé un, le WWT4, qu’il a commencé à retaper. Une fois qu’il m’a dit qu’il devait aller au Kosovo, pour le mariage de ses deux cousins, je lui ai proposé d’y aller ensemble et en van, comme ça j’en profitai pour passer quelques jours et y voir ma famille et par la même occasion, faire un tour dans l’Adriatique.

Ayant une date précise d’arrivée, (au Kosovo), à l’allée on s’est seulement arrêté une nuit à Zadar en Croatie. Nous avons passé la soirée au centre-ville, promenade dans la vieille ville, diner et un petit verre. Le camping sauvage est interdit en Dalmatie généralement mais ça on l’a su que après. Cette nuit là nous avons dormi sur un parking au centre-ville. Comme on prenait la route tôt le matin, on s’est dit que cela ne dérangerait personne… et personne ne nous a embêtés.

Pour en revenir à Zadar, la ville est juste magnifique, des vieilles rues pavées de briques blanches, des bâtisses si veilles qu’on a impression qu’elles vont s'effondrer. Mais quand même assez bien entretenues. Un charme qui est très répandu en Croatie, on a retrouvé le même style de rues étroites pavées et blanches dans chacune des villes que l’on a visitées.

Suite à ça nous nous sommes rendu directement au pays de mes ancêtres , où nous y avons passé 4 jours. De la Suisse, il faut traverser, l’Italie, la Slovénie, Croatie, Bosnie, Monténégro et Albanie avant d’arriver au Kosovo. Un trajet de 1708 km. C’est une route qui peut se faire en 18 heures ( sans arrêt) que l’on a faites sur 2 jours pour notre part, vu la distance.

La côte est juste magnifique et si on choisit les bonnes heures pour rouler, ça se passe assez bien, peu d’embouteillage, peu d’attente en douane. Le seul endroit où on a galéré, c’est au Monténégro, très petit pays, qui se traverse généralement en 3 h, nous y avons mis 8 heures de bout en bout, cela nous a retardé un peu mais mis à part ça, tout s’est très bien passé. Un autre aspect technique, les Balkans sont encore beaucoup sous l’influence de la corruption, ce qui peut être un challenge en tant que touriste, on peut vite se faire arrêter, que ce soit à la douane ou en ville, dès que l’on à des plaques étrangères. Généralement ça vous coutera un petit billet, pas grand-chose, mais c’est vrai que c’est un aspect assez embêtant. Même si nous ne l’avons pas du tout subi, ( être Albanais ça à du bon quand même, Lol). Il ne faut pas que ça soit une source de découragement, car hormis ça, ce sont des personnes super-accueillantes, gentilles et serviables.

Quelques photos de ma ville d’origine, Mitrovica. Ville séparée en deux par le pont, suite à la guerre en 98. Superbe monument, la plus grande mosquée du pays sur la première photo.

Parlons du van maintenant et dans les prochains articles le voyage retour.

Donc comme vous pouvez le voir sur les photos, Valon avait déjà fait l’isolation, ( je crois que je l’ai aidé à fixer 5 planches hahaa), nous avons ensuite posé le parquet, très facile d’ailleurs, on avait seulement à emboiter les pièces, les unes aux autres. Après découpe des bonnes mesures.

Ensuite il s’est occupé de la structure du lit, avec assez d’espaces en dessous pour les rangements ( valises, matériel de camping etc…). Franchement on étaient super bien équipé, des chaises au hamac on avait tous le confort nécessaire à bord du van. C’était d’ailleurs la dernière étape avant le voyage, les achats du matériel, entre Ikea pour le matelas ( 140x200), les rideaux et autres bricoles, le frigo, table et hamac de chez Decathlon, on était prêts à prendre la route.

Il reste des petits travaux afin de peaufiner le bus, mais pour ce voyage-là, on avait tout ce dont on avait besoin, on a donc fait le gros et pour le reste il le fera au fur et à mesure. On s’est surtout rendu compte pendant le voyage, que l’on pensait à des choses qui ne nous venaient pas en tête pendant la préparation.

Pour tout ce qui est mécanique, il avait bien sûr fait un check au garage au préalable, ce qui nous a assuré de partir serein. Je vous le conseille vivement. À savoir qu’avec une assurance Suisse, on est couvert partout dans le monde, avec des options de rapatriement du véhicule et des voyageurs si nécessaire.

Voilà pour la partie explicative et technique, j’ai hate de vous partager les photos et aventures du voyage, surtout avec l’été qui touche à sa fin, ça nous fera encore un peu rêver. Voici déjà à quoi ressemblait notre campement ;) . Sinon racontez moi vos vacances, êtes-vous déjà partis en van? Hâte de vous lire!!

Bisous, Bess